Poème présenté à l’occasion de la 41ème journée des Martyrs en Centrafrique

Poème présenté à l’occasion de la cérémonie officielle commémorative de la 41ème journée des Martyrs en Centrafrique. Cet évènement a été présidé par le premier ministre chef du gouvernement, representant personnel du chef de l’etat (18 Janvier 2020).
Par Cédric BOYLAMBA Etudiant en master 2 de philosophie
Porte-parole des étudiants

Oh valeureux martyrs! Grandes âmes ! Je tombe à genoux ! Jeunes, vous vous êtes engagés pour défendre la nation centrafricaine vous aviez laissé de coté vos intérêts personnels vous étiez si courageux à cet âge où le bonheur fleurit ; vous aviez considéré l’amour de notre pays comme une colombe Toute rayonnante dans l’obscurité.

Oh valeureux martyrs
Vous aviez dit : — «rien ne compte pour vous que l’amour de notre pays »
Et la défense De l’intérêt général.
Vous voyiez la terreur de l’injustice en voyant le front du jour. Vous souriez à qui vous repousse. Puisque vous êtes morts pour le pays, nous voulons le rappeler

Oh valeureux Martyrs
D’Age en Age, on parlera de vous Dans votre tombeau, dont nous avons la pierre pour appui, vous nous appelez d’une voix douce : force à toi jeune Centrafricain,
Jeune centrafricain fort, jeune centrafricain puissant
Force à toi jeune centrafricain vraiment fort en amour,
Vraiment fort en solidarité
Vraiment fort en miséricorde

Oh valeureux martyrs, le drapeau de la RCA est orné d’une étoile
Qui symbolise la liberté, qui est l’état d’une personne
Qui n’est pas soumise à la servitude
Oui, nous sommes désormais un peuple libre, autonome
Oui BOGANDA a su mener un bon combat
Et tout homme est homme, ZO KWE ZO
Par ailleurs, nous pouvons envoyer des hommes sur la lune pour entendre
La voix du président fondateur, Barthélemy BOGANDA
Et se souvenir des cinq verbes du MESSAN
Nourrir, soigner, loger, instruire et vêtir
Mais si nous refusons d’apprendre à vivre ensemble comme des frères
Tout cela n’est rien