UNIVERSITE DE BANGUI, "Vers l'excellence académique au cœur de l’Afrique"

Le Centre de Recherche, de Documentation et d’Etudes Francophones (CREDEF) a été créé en 1989, sur l’initiative conjointe de l’université d’Aix-Marseille et l’université de Bangui. Ses objectifs se résument en trois termes : formation/recherche, documentation, coopération scientifique par l’échange des enseignants dans les deux sens nord-sud. Il est le laboratoire de recherche du Département d’Etudes françaises (Lettres Modernes). Depuis 1998, il s’est élargi au département de Philosophie. Il a eu des accords de coopération interuniversitaires très fructueux avec des universités françaises telles que l’université d’Aix-Marseille, de Limoges et de Bourgogne. Par exemple, grâce à l’accord interuniversitaire avec l’Université de Bourgogne, le CREDEF a assuré la formation d’étudiants au niveau du 3e cycle en Lettres, du reste la première du genre à l’époque (1990-1996) à l’université de Bangui.

Le projet de coopération du projet initié par le CREDEF avait été si bien perçu que la Mission française avait accepté de créer un poste d’Assistant Technique Français (ATF) au CREDEF. Les perturbations ayant affecté l’Université de Bangui ont malheureusement contrarié la poursuite des accords et des actions engagées de part et d’autre.

Dans l’état actuel des choses, il est souhaitable de renouveler les accords de coopération avec d’autres universités partenaires en vue de renforcer les capacités des enseignants chercheurs.
Sur le plan scientifique, le CREDEF occupe dans le dispositif actuel de l’Université de Bangui une place primordiale notamment dans la diffusion des littératures et civilisations d’expression française. Il publie deux revues : Espace francophone consacré aux recherches multidisciplinaires (langue, littérature et philosophie francophones) ; Ndara des sens et des formes, revue d’art et culture centrafricaines. Le CREDEF assure la formation continue des chercheurs dans les domaines de sa compétence : langue et littérature françaises.

Sur le plan structurel, le CREDEF est une structure à taille humaine :

  • La Directrice, nommée par arrêté du Ministre de l’Enseignement supérieur, travaille en étroite collaboration avec le Chef de département d’Etudes françaises ;
  • Le corps des Enseignants de ce département constitue les équipes de recherches selon des axes déterminés ;
  • Une bibliothécaire affectée par décision du Rectorat ;
  • Des Moniteurs chargés d’accueil et d’animation à la bibliothèque.
Axes de recherche Centre de Recherche, de Documentation et d’Etudes Francophones

Axe 1 : Groupe de recherche sur le français sur objectifs spécifiques
Cet axe s’occupe du français parlé en francophonie (notamment en Afrique centrale) et du français pratiqué en entreprise.
Axe 2 : Réseau d’études en littératures du Sud
Ce réseau intègre les préoccupations en littératures nationales et comparées de l’espace francophone du sud.
Axe 3 : Méthodes de critique littéraire et littérature française
Cet axe s’occupe des théories de la littérature, réfléchit sur les nouvelles voies de la critique moderne, aborde l’histoire générale de la littérature française.
Axe 4 : Unité de recherche en littératures et traditions orales africaines
Ce réseau analyse les réalités de communication culturelle, étudie les genres oraux et les manifestations relevant des traditions africaines.
Axe 5 : Groupe de recherche en langues africaines
Cette équipe de recherche s’attache à l’application de la linguistique aux réalités langagières africaines.
Axe 6 : Unité de recherche en analyse du discours
Cette unité se consacre à l’étude des enjeux pragmatiques des discours politiques, religieux, culturels… en situation.

Les perspectives du Centre de Recherche, de Documentation et d’Etudes Francophones

Les perspectives du CREDEF

Les perspectives du CREDEF s’inscrivent dans les nouvelles stratégies de développement et de l’enseignement supérieur dans les pays du sud :

  • Enrichir le fonds documentaire en faisant appel aux moyens de documentation récents (cdrom, bibliothèque virtuelle…) ;
  • Assurer le renforcement des capacités de nos enseignants-chercheurs : appui à la formation/recherche en doctorat, en Habilitation à diriger des Recherches ;
  • Mettre en ligne les revues scientifiques existantes du CREDEF ;
  • Rééditer le numéro spécial de Espace francophone consacré à « Création et créativité » (tome 2) dans le but de lui obtenir un numéro ISBN susceptible de profiter aux auteurs.
  • Organiser des journées scientifiques, des séminaires, des colloques en entente avec les partenaires de l’Université de Bourgogne.