Université de Bangui | Bourses
14
page-template-default,page,page-id-14,eltd-core-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.10, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive
 

Bourses

CONDITIONS D’ATTRIBUTION DE BOURSE

Pour suivre les études, les étudiants ont besoin d’être soutenus financièrement. Le Gouvernement centrafricain s’y emploie en octroyant chaque année des bourses selon un certain nombre de critères. Ces bourses ne sont accordées en première année que dans les filières scientifiques. A propos de la bourse, il sera tour à tour question de :

Composition des dossiers de candidature

Examen des dossiers de candidature

Quotas par filière

Taux de la bourse

Suppression

Subventions et autres aides

Composition des dossiers de candidatures

Les dossiers de candidature doivent comporter:

Un formulaire standard à remplir par le candidat Un extrait d’acte de naissance Un certificat de nationalité Une attestation d’admission au baccalauréat ou un diplôme admis en équivalence Un relevé des notes du bac Les bulletins trimestriels des trois dernières années du second cycle Deux photos d’identité récentes Une attestation d’admission dans un établissement supérieur pour l’année en cours Un certificat médical datant de moins de trois mois délivrés par le service de santé scolaire

2.1.2. Examen des dossiers de candidature

L’examen des dossiers de candidature est attribué à la Commission Nationale de Bourse qui se réunit deux fois par an : en août puis en novembre en session ordinaire mais elle peut être convoquée en session extraordinaire. 2.1.3. Quotas

Tous les ans, avant les sessions de Commission Nationale Attribution de Bourse, le gouvernement fixe le quota par filière de formation, pour la nouvelle année académique. Cette répartition tient compte de l’enveloppe budgétaire prévue par la Loi de finances et les priorités de l’Etat que sont : Les filières scientifiques des établissements universitaires Les filières d’enseignement technique des établissements universitaires et les grandes écoles Les filière de formation technique et professionnelle courte des établissements d’enseignement professionnel dans le domaine de la santé, de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Foresterie, de la Gestion, du Commerce, de l’Informatique, du Tourisme et de l’Hôtellerie.

2.2. TAUX DE BOURSE

Le taux des bourses allouées par le Gouvernement centrafricain est variable selon le cycle et le pays d’accueil

PAYS

PREMIER CYCLE

SECOND CYCLE

TROISIEME CYCLE

ALGERIE

72000

76000

90000

BENIN

60000

62500

75000

CAMEROUN

60000

62500

75000

COTE D’IVOIRE

60000

62500

75000

REP CONGO

60000

62500

75000

GABON

60000

62500

75000

MALI

60000

62500

75000

MAROC

72000

76000

90000

EGYPTE

72000

76000

90000

SOUDAN

72000

76000

90000

NIGER

72000

76000

90000

RWANDA

60000

62500

75000

SENEGAL

60000

62500

75000

TCHAD

60000

62500

75000

TOGO

60000

62500

75000

FRANCE

162000
72000*

162000
72000*

162000
72000*

ALLEMAGNE

162000

162000

162000

BELGIQUE

162000

162000

162000

CANADA

225000

225000

225000

ETATS UNIS

225000

225000

225000

RUSSIE

225000

225000

225000

CHINE

225000

225000

225000

ROUMANIE

162000

162000

162000

SUISSE

225000

225000

225000

YOUGOSLAVIE

162000

162000

162000

TUNISIE

162000

162000

162000

(*) Aide sociale en Europe et en Amérique

2.3. RENOUVELLEMENT ET RETABLISSEMENT

Les candidats au renouvellement ou rétablissement d’une bourse nationale d’études supérieures doivent obligatoirement, outre les pièces prévues par les textes réglementaires, produire les documents suivants:

Un original du relevé de notes de l’année écoulée dûment signé par le chef d’établissement ou son adjoint Une attestation de l’année en cours attestant de la qualité d’étudiant du candidat.

2.4. SUPPRESSIONS

Un échec consécutif à un examen entraîne la suppression de la bourse à son bénéficiaire. 3. LOGEMENTS

Les étudiants de l’Université de Bangui ont la possibilité d’accéder à une chambre au campus universitaire.Ce campus a une capacité d’accueil de quatre cents lits répartis en chambres individuelles ou collectives. Et selon que l’étudiant occupe une chambre individuelle ou collective, de la première à la cinquième catégorie il paiera entre 1500 et 3000F CFA le mois soit 2.33 à 4.66 euros. Mais il faut au préalable faire la demande et attendre la décision de la commission d’attribution des chambres.

4. RESTAURATION

L’université est dotée d’un restau-U permettant aux étudiants de limiter leurs dépenses dans ce domaine.